MSH-M.TV

La Géographie, ça sert, d’abord, à faire la guerre

Problè de chargement du lecteur vidéo.

Informations sur la vidéo :

Auteur(s)
 : Yves Lacoste Géographe et géopoliticien, ancien professeur de géopolitique à l’université Paris VIII
Alain Joyeux Professeur de géographie en CPGE, Lycée Joffre
Thème : Conférences 2012-2013
Agora des Savoirs : Saison 4 : Usages des savoirs et des sciencesRSS
Lieu : Centre Rabelais, Montpellier
Date : 21 novembre 2012
Discipline : Géographie
Géopolitique
Langue :  
Télécharger :  Format SD - Format HD
Licence :  Licence Creative Commons

En 1976 paraissait chez François Maspero un livre au titre resté célèbre : La Géographie, ça sert, d’abord, à faire la guerre. 36 ans plus tard, ce titre et la plupart des analyses que contenait ce livre restent étonnement actuels et valables. Il ne s’agit bien sûr pas de stigmatiser certains usages de la Géographie (ou de la géopolitique), mais d’abord de rappeler l’origine historique de ce savoir fondamental et les étapes de son évolution. Il y a 25 siècles, Hérodote mène la première grande enquête géographique et géopolitique dans le cadre des guerres entre les Grecs et l’Empire perse. La géographie n’a ensuite cessé d’être liée à la guerre et aux conquêtes .Très différente, la géographie des professeurs apparaît seulement au XIX° siècle, d’abord en Allemagne, puis en France. Aujourd’hui, la présence massive des questions géopolitiques dans la vie de nos sociétés, leur omniprésence médiatique, invitent chaque citoyen à se poser à nouveau la question des usages et des pratiques de la Géographie.

© Maison des Sciences de l'Homme de Montpellier (MSH-M) 2006-2017Informations légalescontact@msh-m.org