MSH-M.TV

En quoi les économistes croient-ils ?

Problè de chargement du lecteur vidéo.

Informations sur la vidéo :

Auteur(s)
 : Benoît Prévost Professeur d’Économie du développement, chercheur au LASER pour l’UM1 et directeur du Département d’AES pour l’UM3
Cyrille Ferraton Maître de conférences en sciences économiques à l’Université Montpellier 3 Paul-Valéry
Thème : Cycle 1 - Les idéaux de la connaissance : en quoi les savants croient-ils ?
Agora des Savoirs : Saison 2 : Les ValeursRSS
Lieu : Centre Rabelais, Montpellier
Date : 12 janvier 2011
Langue :  
Mots-clés : économie   croyances   Agora des Savoirs   
Télécharger :  Format SD - Format HD
Licence :  Licence Creative Commons

Les économistes sont en même temps partout et nulle part. On les soupçonne de soutenir le développement d’une économie de marché ravageuse, d’avoir favorisé l’expansion de marchés fi nanciers destructeurs, et en même temps d’avoir été incapables de produire les moindres prévisions permettant de prévenir les crises ou d’en panser les plaies. Les économistes sont-ils alors trop écoutés par les politiques et n’ont-ils rien à dire lorsqu’on aurait besoin d’eux ? Conseillers du Prince ils peuvent être décriés comme des technocrates appliquant aveuglément quelques principes, qu’ils soient libéraux ou dirigistes ; lorsqu’ils restent à leur place d’analystes de la manière dont les sociétés fonctionnent du point de vue économique, on leur reproche de produire des prévisions souvent contradictoires entre elles et rarement fiables. Les économistes sont-ils seulement capables d’anticiper le taux de croissance du PIB sur 1 an ? Sont-ils capables de nous dire ce que sera la situation économique à l’heure où notre système de retraites sera en péril dans cinq, dix ou vingt ans ? Les économistes sont-ils capables d’aider le monde politique à répondre à un ensemble de questions sociales laissées sans solution ? Pour le savoir, il faudrait savoir en quoi croient les économistes. Et comprendre ce en quoi croient les économistes revient souvent à comprendre aussi ce en quoi croient les critiques de l’économie, dans un jeu de miroirs déformants...

© Maison des Sciences de l'Homme de Montpellier (MSH-M) 2006-2017Informations légalescontact@msh-m.org