MSH-M.TV

Nanotechnologies : profil d’une technoscience

Problè de chargement du lecteur vidéo.

Informations sur la vidéo :

Auteur(s)
 : Bernadette Bensaude-Vincent Philosophe, historienne des sciences (Université Paris Ouest Nanterre La Défense & IUF)
Activité : Séminaire 2009 - 2010
Programme : HiPhis - Histoire et philosophie des sciencesRSS
Lieu : Université Montpellier 2, France
Date : 6 avril 2010
Langue :  
Mots-clés : nanotechnologie   technoscience   
Télécharger :  Format SD - Format HD
Licence :  Licence Creative Commons

On propose un regard anthropologique sur les nanotechnologies. Après un bref rappel de diverses définitions de la technoscience forgées dans les années 1980, on tentera de préciser dans quelle direction les nanotechnologies font évoluer le concept de technoscience. 1) les nanotechnologies transforment les briques élémentaires de la matière comme du vivant en dispositifs ou machines. Ce regard ingénieur efface les distinctions entre nature et artifice comme entre inerte et vivant. Il s’agit moins de se rendre « maître et possesseur » de la nature que de la refaçonner au gré de nos projets. 2) les nanotechnologies transforment l’organisation de la recherche : à l’idéal désormais classique d’interdisciplinarité succède un véritable programme de convergence des disciplines à l’échelle du nanomètre. La recherche réputée pure ou libre est de plus en plus orientée vers des objectifs, avec feuilles de route et soumise à une gestion managériale. 3) les nanotechnologies transforment les rapports entre science, technique et société. Loin de chercher à « produire » des résultats neutres, on admet désormais qu’aux valeurs épistémiques s’ajoutent des valeurs sociales, environnementales etc.. D’où la tendance à enrôler dans les programmes de recherche des spécialistes de sciences humaines aux côtés des chercheurs en sciences de la nature.

© Maison des Sciences de l'Homme de Montpellier (MSH-M) 2006-2017Informations légalescontact@msh-m.org